Je m’appelle Elisa MARRACCINI, je travaille à UniLaSalle (site de Beauvais) en tant qu’enseignant-chercheur en agronomie des territoires et je suis responsable de la 5ème année du parcours Agronomie et Territoire.

Dans mon travail, je m’intéresse à la dynamique des exploitations agricoles, comment est-ce qu’elles évoluent et comment elles interagissent avec d’autres acteurs des territoires. A ce titre, je fais partie de l’équipe de recherche INTERACT (Innovation & Territoire, Agriculture & Agro-industrie, Connaissance & Technologie).

Des compétences déjà mobilisées pour la chaire Agro-Machinisme & Nouvelles Technologies

Dans mes activités de recherche, je me suis intéressée à l’effet des innovations technologiques sur les systèmes de production : Actuellement, il existe peu de connaissances sur l’adoption et la diffusion des innovations en agriculture de précision dans les exploitations agricoles françaises.

A partir de ce constat, avec d’autres collègues et des étudiants de 5ème année du parcours Agronomie et Territoire, nous avons réalisé en 2015 un état des lieux de l’agriculture de précision dans un échantillon d’exploitations dans l’Oise. Ce travail, commandité par la chambre d’agriculture de l’Oise et a été le premier point de contact avec la chaire AM&NT. Ce travail a débouché sur des communications scientifiques, lors du 12th European IFSA Symposium qui a eu lieu à l’université Harper Adams (UK) du 12 au 15 juillet 2016 et lors de la 1st AXEMA-EurAgEng conference qui a eu lieu le 25 février 2017 en ouverture du SIMA. Depuis le lancement de la chaire, je suis régulièrement sollicitée : Je collabore avec Davide RIZZO dans le cadre de ses recherches (déjà présenté dans ce blog), je donne quelques cours aux étudiants du parcours AgroÉquipements et Nouvelles Technologies, et j’interviens en tant qu’expert sur des questions d’agronomie, de systèmes de production et/ou de territoires.

Aujourd’hui, il y a un réel travail à mener pour contribuer à la durabilité des exploitations agricoles, avec mes compétences au sein de la Chaire, je souhaiterai mieux prendre en compte les choix d’agroéquipements et d’innovation technologique des exploitations agricoles afin d’évaluer les impacts de ces choix sur la triple performance des exploitations et des territoires.