Depuis plusieurs semaines maintenant, l’équipe du Musée Virtuel Albert de Lapparent, aidée par quelques étudiants de la formation en Géosciences d’UniLaSalle, s’occupe d’alimenter la base de données qui constituera l’ossature du Musée.

Minéraux, roches et fossiles, pour ceux déjà photographiés, sont revus un à un afin de compléter le plus précisément possible la base de données : nom, classification, composition chimique, provenance, caractéristiques physiques, utilité et intérêt économique…, sont autant d’informations qui permettront aux visiteurs de découvrir  ce patrimoine d’exception et d’aiguiser leurs connaissances en Géologie.

Le développement du site est également bien avancé et les tests devraient être réalisés cet été.

Ouverture prévue à l’automne 2018 !

 

Loïc et Benoit en pleine séance de saisie d’informations sur les échantillons de la collection minéralogique Boyer.