Grâce au don de Monsieur Pierre Gatel, le compactus s’est enrichi récemment d’une nouvelle collection constituée de roches sédimentaires, magmatiques et métamorphiques, ainsi que d’échantillons extraterrestres.

Nous vous livrons à cette occasion un petit message clin d’œil de Monsieur Gatel nous rappelant que les cailloux dans les livres, c’est bien ! mais que les cailloux sur le terrain et dans les collections, c’est mieux !

Une collection, mais pourquoi  donc?

  • A 7 ans: sur le tas de la route nationale qui traverse le village en flanc de vallée, il y a des cailloux brillants. La Grande – savante naturaliste de 5 ans mon aînée – me dit : ça c’est du quartz. C’est un minéral. Sais-tu, Pierrot, il y a des tas de minéraux. Pour les connaître il y a les livres. Les livres (merci Monsieur Hugo Strunz) c’est bien  ; mais avec le terrain et une collection, c’est mieux !
  • Pourquoi, la Grande, y-a-t-il des minéraux qui se regroupent comme des moutons ? Les minéraux se retrouvent dans les gros cailloux pour se tenir chaud ? Non, ce ne sont pas de gros cailloux ce sont des « roches ». Et sais-tu, Pierrot , il y a des tas de roches . Pour les connaître il y a les livres. Les livres (merci Monsieur Roger Walter Le Maître) c’est bien ; mais avec le terrain et une collection, c’est mieux !
  • Pourquoi la Grande me dis-tu qu’il y a aussi des roches avec des animaux en pierre dedans, qu’on voit jamais dans la vallée ? Sais-tu, pierrot, ce sont des restes très, très, très anciens qui se sont plus ou moins conservés. Dans une vallée granitique on en trouve pas beaucoup. Pour les connaître il y a les livres. Les livres (merci Monsieur Léon Bertin) c’est bien ; mais avec le terrain et une collection, c’est mieux ! Entre temps, autorisé et favorisé sans relâche (merci Parents et Épouse), il y a eu les fleurs, les arbres, les mousses, les lichens, les insectes et tout ce qu’offre la nature à découvrir : peut-on alors aller plus loin ? Oui. Et plus longtemps ? Hum, ..de 7 à 77 ans alors ? Oui . Mais après ? Après, c’est comme avant, mais pas pareil : Tintin, mon petit ! Aussi, tout ce qui a servi à apprendre, à découvrir, à se faire plaisir et, à commencer par le plus volumineux : qu’en faire ? Pourquoi ne pas l’offrir à une école, pour ceux qui veulent apprendre les Sciences de la Terre dirait, en souriant, la Grande. Je lui aurais alors rétorqué avec mon rhume de saison : Dis-moi, la Grande , tu veux peut-être me dire que ça ne serait-pas un Beauvais choix ?

Le 18 Décembre 2017

Monsieur Gatel